Dites-vous pour le motiver face aux obstacles qu’un jeune entrepreneur peut rencontrer lorsqu’il lance un projet : « Tout début est difficile… » Comme pour lui dire « Accroche-toi, ne rechigne pas à l’ouvrage, demain sera certainement moins ardu. »

Déterminer à l’avance son (ses) objectif(s)

Pourtant, l’on est en droit de se figurer que le « boss en devenir » est suffisamment aguerri pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, d’autant qu’il a muri son projet en amont. Que non ! La réalité est parfois tout autre.    

Murir son projet

Certains se lancent dans l’action sans avoir clairement déterminé à l’avance l’objectif tangible qu’il vise, donc sans aucune stratégie pertinente. « Le voisin crée et vend des sites Web, ça marche, alors je fais comme lui… » Le fait est que des mois ou des années plus tard, l’on en est à répéter à ce même entrepreneur « Tout début est difficile » parce qu’il n’a pas su s’affranchir des premiers obstacles pour quitter la case initiale de son projet, faute de compétence.  

Toutefois, qu’il soit dit pour lever toute équivoque, copier un projet d’entreprise n’est pas une tare en soit. C’est même quelquefois un certain talent. La création de Facebook en serait une preuve ; elle serait l’idée des frères Winklevoss avant que Marc Zuckerberg n’en fasse une plateforme prospère. C’est de manquer de stratégie qui précipite dans l’échec.  

Segmenter et planifier sa croissance

Combien d’entrepreneurs sont capables de dire exactement à une échéance X, voilà les résultats que je vise et voici comment je m’y prends pour y arriver.   

Planifier

Quand on fait une promenade, il n’y pas d’objectif à atteindre. C’est une promenade. Mais lorsqu’il s’agit d’une marche active ou d’une course de fond comme dans le cas d’une entreprise, il y a là un challenge. Il faut se fixer un but et évaluer sa progression. C’est ce qui permet de déterminer si on avance ou si on est encore à la case départ.

Rédiger son plan marketing

En entreprise, disons-nous, se fixer des objectifs, planifier son action pour les atteindre et évaluer les étapes majeures de sa mise en route s’appellent exécuter son plan marketing. Cet instrument est indispensable pour ne pas naviguer à vue, perdre des opportunités, du temps et de l’argent. Le plan marketing demeure une boussole performante lorsqu’il est clairement rédigé.

C’est notamment sur la base du plan marketing que l’on peut optimiser son parcours. Cela est vrai aussi bien pour les entreprises commerciales, pour les entreprises sociales que pour les carrières politiques…  

Conclusion

Le plan marketing n’est pas un vocable exotique pour snober le grand public, encore moins un dispositif de mystification de l’entrepreneur. Il est un appareillage dans sa croissance. La planification, l’exécution et l’évaluation sont les clés d’un projet aboutis.

Comment donc mettre en place un plan marketing optimal pour une entité sociale ou professionnelle ?

Je vous proposerai mon idée dans le prochain billet en m’appuyant sur le marketing digital. Le concept de marketing étant un très vaste chantier, il serait fastidieux pour moi dans ce billet d’en exploiter tous les compartiments.

Cela dit, je vous invite à vous familiariser avec certains outils qui vont vous accompagner dans votre stratégie de développement : le logiciel de la suite bureautique Microsoft Office « Excel » ou/et « Google Sheets » pour ne commencer que par là.

A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.