De plus en plus d’initiatives se prennent çà et là en Afrique pour promouvoir le blogging et le numérique. Qu’elles soient le fait d’un individu ou d’un collectif, ces initiatives sont heureuses et absolument bénéfiques d’un certain point de vue. Il faut les encourager. Peut-être y contribuer, lorsqu’elles sont bénévoles, de la manière dont il nous est possible de le faire efficacement. C’est, je le crois, l’économie de toutes ces belles initiatives et l’affinage des meilleures pratiques éprouvées qui dessineront un véritable écosystème du numérique et de l’internet dans nos régions tropicales.

Initiatives bénévoles de blogueurs
Meet-up

Oui, il nous faut davantage de meet-ups, plus de barcamps, plus de hackathons, plus de blogs, plus de posts… Parce que l’innovation numérique est une opportunité dans nos contrées. Parce qu’Internet est un réseau dont nous devons aussi nous servir pour repousser l’obscurantisme. L’innovation numérique et l’internet nous ouvrent sur un horizon d’espérances.

Rechercher l’efficacité, toujours et toujours…

Toutefois, la recherche constante des meilleures techniques pour transmettre utilement le savoir devrait demeurer au cœur de nos préoccupations. Il nous faut en permanence rechercher l’efficacité pour atteindre des résultats significatifs, des résultats qui impactent au-delà des frontières physiques d’où nous diffusons. N’est-ce pas au fond cela que nous visons en initiant ces actions ? Atteindre le plus grand nombre ! Alors, comment réussir ce défi ?

Y mettre de la pédagogie

Humblement, je pense que les champions du partage devraient s’inspirer de quelques techniques de pédagogie pour structurer leurs travaux, les communiquer à leur cible en s’assurant objectivement que le but recherché par ce partage est au final globalement atteint. Enfin, il faut mettre en ligne à la disposition de tous les internautes les ressources en question si elles ne violent aucun intérêt. C’est seulement de cette manière que nous serons efficaces dans notre engagement bénévole. Enrichir de nos contributions originales le Grande Bibliothèque digitale. C’est cela le sens du partage constructif.

Ainsi, nous serons tous des champions

Kankan Boyorodjan avait attiré mon attention sur le fait que le contenu de nos activités de blogueurs n’était pas suffisamment restitué en ligne. Cela, je le souhaite, ne sera dorénavant plus le cas. Si l’on a bénévolement partagé avec une classe ouverte à Boundiali par exemple, l’internaute de Womblohké, à l’ouest du pays, devrait pouvoir avoir accès à la même ressource et se l’approprier s’il le souhaite comme ses semblables de Boundiali…

Pour que nous tracions ensemble les sillons indélébiles d’un Internet structurant pour tous.

Communiquons
Ceci est peut-être bon à savoir. Partagez s'il vous plaît !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *